• Blog

    Michelle Blanc n’est autre que… Michelle Blanc ! N’en déplaise à Lisée.

    Michelle Blanc se conduit exactement comme … Michelle Blanc. On peut se désoler pour le Parti Québécois que 5 jours jusqu’à maintenant aient été déviés par les bavures de la candidate péquiste dans Mercier, il reste que pour quiconque connait un peu Michelle Blanc, il n’y a là rien de surprenant ni de sorcier. Michelle Blanc l’électron libre ou la loose cannon ? L’ex ministre libéral Jacque Dupuis affirmait aujourd’hui, cité par Le Devoir, que si Michelle Blanc était encore en lice dans Mercier, ce pouvait être parce que Jean-François Lisée la craignait davantage s’il la limogeait qu’en la gardant, au risque qu’elle soit un “loose cannon” au potentiel explosif.…

  • Blog

    Michelle Blanc et Xavier Camus : cyberintimidation 101

    Michelle Blanc et Xavier Camus ont croisé le fer par web interposé. Le billet de Camus a l’avantage d’être documenté. La réponse et les allusions de Michelle Blanc à son propos, dont elle a eu à s’excuser et s’en rétracter, ne sont cependant rien de moins que de la cyberintimidation. Laisser planer des doute sur les comportements ou agissements d’une personne, par des allusions, dans le but clair de l’intimider ou de faire dévier le débat n’est rien de moins qu’un geste de cyberintimidation. Je connais “un peu” Michelle. J’ai eu quelques fois la chance par le passé de lui parler, pour éclaircir des points sur des perceptions qu’elle avait…

  • Blog

    Le Kodak de mon arrière-grand-père – L’opus performance de David B. Ricard

    Le Kodak de mon arrière-grand-père de David B. Ricard était présenté ce soir à la Maison de la culture Maisonneuve. Je me suis laissé prendre par l’affiche une semaine plus tôt, placardée rue Ontario. Puis vous me connaissez, il suffit de dire “Kodak”, “arrière-grand-père”, et j’ai l’argentique qui me titille. Je pourrais vous parler de mononc pis son kodak un jour, mais c’est une autre histoire. Non, ici, Le Kodak de mon arrière-grand-père, c’est le show-performance-théâtrale-multimédia de sous-sol. Ça a rien de péjoratif, suivez-moi ! Allez, je vous raconte le génie de David B. Ricard. Une tapisserie sur un mur, de la boiserie sur l’autre, du tapis, des poufs à terre, une…

  • Blog

    Burn-O : décadence commentée à l’encre acide

    Il s’appelle Bruno. Bruno Robitaille. C’est au Café Graffiti que je l’ai rencontré.  Penché, arqué au bout de la table, Bruno (Burn-O) vient de s’installer au cœur de sa deuxième maison. Le 4260 Ste-Catherine est (et le 4264) c’est son repère, sa grotte d’artiste. Il y a pondu 5 livres, tous édités aux Éditions TNT en autant d’années. Y’a aussi un sixième, une BD, à laquelle il vient de mettre la dernière touche, entre l’écriture d’un album, 2021, un projet hip-hop, slam, rap, où il déverse, impitoyable, une critique d’un monde qu’il juge, sentence et exécute avec une décadence commentée à l’encre acide. De toutes les qualités et les défauts…

  • Blog

    Ici et maintenant lâcher prise riment avec bêtise

    Ici et maintenant lâcher prise. Probablement parmis les 5 mots qui ont le plus vendu de livres durant les 20 dernières années. Appliqués à toutes les sauces et cités à la légère, ils sont souvent malheureusement vidés de leur sens pour servir à de justifications à des attittudes et comportements peu louables, voire destructeurs pour soi et les autres. Tentons d’y voir un peu plus clair si vous le voulez bien. On va même le faire avec l’aide de la sagesse de Matthieu Ricard. Ici et maintenant lâcher prise suggère d’abord un état d’être altruiste, bienveillant et lucide Je recevais récemment un courriel qui contenait nos 5 mots — ici…

  • Blog

    Très cher fils, pourquoi ton père est-il à gauche, pas mal à gauche …

    Cher fils, j’aurais aimé qu’on m’écrive cette lettre. Alors voilà, je ferai en sorte que tu ne sois pas comme moi déçu qu’un père explique pas l’idéologie à laquelle il consacre autant de pensées. Je garde depuis de nombreuses années pas mal de livres. J’en affectionne plusieurs, presque tous. Je ne les conserve que pour une raison pour la plupart, c’est qu’ils te permettront si un jour ça te chante, de décoder pas mal de ce qui aura participé à construire ma pensée. En dehors même des gens qui évidemment, ont participé eux aussi à construire avec moi mes convictions. T’inquiètes, ce te fera pas des caisses et des caisses.…

  • Blog

    Quand tu dis qu’on chie dans l’eau potable

    Faudrait quand même se rappeler qu’on chie dans de l’eau potable. Ça aide un peu quand on se fait la belle conscience de regarder que l’eau de notre chiotte, elle arrive potable. Les pays pauvre, ils s’abreuvent dans les chiottes. Voyez un peu l’image ? J’ai rien eu à faire pour naître ici en Amérique du Nord. C’est arrivé comme un truc qu’on voit pas venir, on se réveille d’un coup, on se trouve quelque part, dans notre cas au Canada, dans un des pays les mieux favorisés, à tout un tas d’égards. Rien à faire je vous le jure. Mes parents s’y trouvaient, les parents de mes parents, puis…

  • Billet détente du samedi

    Il est temps d’ouvrir la frontière et d’exiger de la bienveillance de Trudeau

    Une intervention timide en Syrie. Cette première phrase méritait même pas un verbe. Hier, on a eu 60 minutes de frappes, question de faire du bruit, appuyées ensuite par l’OTAN. Il en faut du bruit pour faire oublier le silence de la communauté internationale sur le drame syrien qui se joue depuis bientôt une décennie. Le Canada n’y est pour rien. Rien non plus ce Canada sur la scène internationale depuis la diplomatie de selfie de Justin Trudeau¹ qui n’est pas plus reluisante, malheureusement, que celle de son prédecesseur Stephen Harper qui nous a fait perdre notre siège au conseil de sécurité des Nations Unies. Fallait pas synthoniser RDI hier…

  • Blog

    Le cri du coeur de Noémie

    Elle s’appelle Noémie. Noémie Demers. Elle vient de publier sur son blogue personnel un cri du coeur. Je suis tombé sur son texte par personne interposée. Je l’aurais probablement pas trouvée autrement. Puisque j’ai pas mal de respect pour ceux qui expriment des idées qui sortent un peu du rang, on m’a mis son blogue sous le nez, comme ça, en me disant “Va voir cette fille, elle a toute une réflexion sur les médias sociaux et l’image de soi…” Alors voilà, je suis débarqué dans son espace et ai refilé le texte à copine. Se souvenir que tout passe, heureusement Il y un sérieux écoeurement des médias sociaux pour…