Blog

Vous êtes immatures

Ce sont les mots de Greta Thunberg. Elle a 16 ans. Greta Thunberg est militante et activiste dans la lutte aux changements climatiques. Droit dans les yeux des politiciens et politiciennes du monde entier réunis dans le cadre de la COP24, elle a tenu un plaidoyer posé et dénonciateur pour déplorer l’inaction des nations pour lutter contre le réchauffement planétaire.

La biosphère est sacrifiée pour que certains puissent vivre de manière luxueuse. C’est la souffrance de nombreuses personnes qui paie le luxe de quelques autres. Si les solutions au sein de ce système sont impossibles à trouver, alors nous devons changer de système. 

Greta Thunberg, COP24

Elle a saisi le monde entier par son aplomb, sa maturité et sa détermination. Quand des pays l’ont ensuite invitée à prononcer des allocutions dans le cadre d’événements, elle a eu une réponse tranchante sur Facebook :

“Après la COP24, j’ai été invitée à prendre la parole dans des endroits comme Panama, New-York, San Francisco, Abu Dhabi (…) Mais malheureusement, notre budget carbone restant ne permet pas ce genre de voyages. Dans un futur rapproché, ma génération ne pourra pas prendre de vols autrement que pour les urgences.”

Qui d’entre-nous, surtout à 16 ans, se refuserait ce genre de périples dans le monde entier ? Qui oserait dire non à cette popularité et cet intérêt instantané, dans notre société de selfies narcissiques et d’appétit de “likes” sur Instagram ?

En refusant ces vols, par respect de ses convictions, elle donne une solide leçon à chacun d’entre-nous. Nous ne sommes définitivement pas matures.


Bidouilleux techno depuis l’âge où ses frères lui donnaient juste ce qu’il faut de chocs électriques avec des kits Radio-Shack trafiqués, il s’adonne à la programmation dès l’âge de 9 ans. Humaniste, bouddhiste et geek non pratiquant, religieux du logiciel libre et du télétravail, allergique aux paravents, il a le drôle d’idéal de faire tout ce qu’il peut gratuitement, ce qui occasionnera une certaine forme de pauvreté, mais pas du tout en curiosité. Sa phrase préférée : « Ça doit pouvoir se faire ! » On doit souvent lui indiquer où ne pas aller sur un serveur et lui rappeler ce qu’il fait de mieux, lire des magazines, des bouquins de philosophie, de géopolitique et de vieux classiques.

Laisser un commentaire