Blog,  Lomographie,  Revue

Recesky Lomographie – Revue du clone de Gakkenflex

Il a tout pour plaire en lomographie. Lentille de plastique, comme son boitier, prix ne dépassant pas les 40$*, le Recesky, un 35 mm TLR à monter soi-même est en fait un clone du Gakkenflex. Ne vous inquiétez pas, la vulgarisation sera notre affaire dans cette revue de ce petit bijou pour les photographes audacieux.

Recesky : quand la lomographie voit gagner en popularité un clone du Gakkenflex

Le Recesky, appareil lomographie, lorsque assemblé

La lomographie attire de plus en plus d’adeptes. Vous connaissez certainement les différents filtres offerts par Instagram. En fait, la lomographie, c’est ce genre de cliché, sans aucun filtre. Il s’agit de la réalité, sur pellicule, obtenue grâce à des appareils très, très bon marché, souvent de conception en plastique, jusqu’à la lentille, pour des modèles comme le très populaire Holga et celui qui nous occupe aujourd’hui, le Recesky.

Son arrivée a été tardive en Amérique du Nord. Je me suis procuré le mien il y a cinq ans, en importation du Japon et au prix de la peau des fesses en expédition. À l’époque, il s’agissait déjà de clones puisque le magazine Gakken, (d’où le nom Gakkenflex), qui offre des projets scientifiques, ne l’avait présenté que pour un numéro.

J’avais peu d’espoir sur cet appareil, pour finalement être surpris de la qualité des clichés, des adorables effets produits par la lentille de plastique, et du viseur tripatif pour la mise au point. Jetons un oeil sur la fiche technique.

Fiche technique du Recesky (appareil de lomographie, clone du Gakkenflex)

  • Format des tirages: 24x36mm
  • Lentilles: 50mm, en plastique, individuelle. (des biconvexes ont parfois été mentionnées)
  • Ouverture: f/11 (f/5.6 si vous enlevez le disque de soutien de lentille)
  • Distance de mise au point: 40cm à l’infini
  • Vitesse de déclenchement: 1/125 (approximatif) (Le bulb mode est possible)
  • Déclencheur : Un levier, devant la caméra
  • Boitier: Noir, en plastique de type ABS
  • Attache pour trépied: 1/4″, sur le côté gauche
  • Attaches pour courroie (courroie non fournie): 1/4″
  • On ne peut pas y relier un flash, une télécommande ou un câble de déclencheur.

Les forces et faiblesses du Recesky en comparaison aux autres appareils de lomographie

Le Recesky est un TLR (Twin lens reflex) ce qui fait en sorte que vous pouvez viser grâce à la première lentille. Un des grands avantages de cet appareil est que les deux lentilles, viseur et obturateur, sont les mêmes. Aussi, ce que vous voyez dans le viseur risque fort d’être ce que vous aurez sur pellicule. Autre point fort, l’ouverture, qui permet une bien intéressante profondeur de champ. Vous pouvez ainsi obtenir un sujet précis et un arrière-plan flou.

Assembler le Recesky et les problèmes de ressort du déclencheur

Le problème de ressort du déclencheur est le plus souvent évoqué. C’est que les instructions ne sont pas très claires à cet effet. La solution d’ailleurs est de lui donner un tour, dans le sens des aiguilles d’une montre, et de le tenir ainsi braqué tandis que vous montez ensuite la pièce sur son support. En clair, il faut donc l’amorcer en lui donnant ce tour et non simplement le poser sur son socle. Cela dit, lorsque l’on prend le temps d’aller voir quelques vidéos d’instructions sur le web pour l’assemblage de l’appareil, la chose est relativement simple pour un adulte.

Quelques clichés réalisés avec le Recesky

Bidouilleux techno depuis l’âge où ses frères lui donnaient juste ce qu’il faut de chocs électriques avec des kits Radio-Shack trafiqués, il s’adonne à la programmation dès l’âge de 9 ans. Humaniste, bouddhiste et geek non pratiquant, religieux du logiciel libre et du télétravail, allergique aux paravents, il a le drôle d’idéal de faire tout ce qu’il peut gratuitement, ce qui occasionnera une certaine forme de pauvreté, mais pas du tout en curiosité. Sa phrase préférée : « Ça doit pouvoir se faire ! » On doit souvent lui indiquer où ne pas aller sur un serveur et lui rappeler ce qu’il fait de mieux, lire des magazines, des bouquins de philosophie, de géopolitique et de vieux classiques.

Laisser un commentaire