Blog,  Musique

Christine and the Queens : Dans mes écouteurs de janvier 2015

Ce sera plus simple de faire ma revue annuelle si je vous les présente chaque mois. Voici donc ce que j’ai tourné et retourné, 30% de ma bande passante musicale : Christine and the Queens.  Danse, chant, performeuse scénique pas mal puissante, elle compose seule devant l’ordinateur. Pas sans nous rappeler Ariane Moffat, du principe de composition, s’entend. Elle se réclame de ne pas se réclamer. Évitant les définitions de genres, de sexualité, on la dit fan de Bowie, on se surprendra pas de voir les habits masculins, les élans chorégraphiques, l’électro. Du très, très bon matériel musical. Les chances semblent fortes qu’on la retrouve, selon pas mal d’avis, couronnée du Victoire  de la Musique comme Artiste féminine. Ce serait une bien belle récompense pour saluer un talent dans les autrements. Voici donc Saint-Claude, dans mes écouteurs, encore une fois.

Fichier photographique : Christine and the Queens – 050.jpg

Téléversé par Thesupermat – CC

Bidouilleux techno depuis l’âge où ses frères lui donnaient juste ce qu’il faut de chocs électriques avec des kits Radio-Shack trafiqués, il s’adonne à la programmation dès l’âge de 9 ans. Humaniste, bouddhiste et geek non pratiquant, religieux du logiciel libre et du télétravail, allergique aux paravents, il a le drôle d’idéal de faire tout ce qu’il peut gratuitement, ce qui occasionnera une certaine forme de pauvreté, mais pas du tout en curiosité. Sa phrase préférée : « Ça doit pouvoir se faire ! » On doit souvent lui indiquer où ne pas aller sur un serveur et lui rappeler ce qu’il fait de mieux, lire des magazines, des bouquins de philosophie, de géopolitique et de vieux classiques.

Laisser un commentaire