Martin Comeau, mais est-ce le bon ?

Martin Comeau - Le blog personnel

Le Martin Comeau qui chante ou celui qui vend des maisons ?

– Le Martin Comeau qui est concepteur web en Mauricie madame !

– Ah vous êtes pas le chanteur ? qu’elle me demande.

– Non, mais je peux vous en chanter une, prenez il neige justement, Les Classels ça irait ?

– Vous êtes drôle ! qu’elle me répond en riant, mais en me laissant entendre que pour la chanson on repassera.

– Je suis drôle parce que je chante comme un pied justement, bonne journée quand même !

Martin Comeau, concepteur web en Mauricie

Martin Comeau, concepteur web en Mauricie

Souvent je leur donne l’adresse. Quand je suis devant l’ordinateur, quand je m’en souviens. Tiens prenez pour celui qui vend des maisons. Une année il avait oublié de renouveler son nom de domaine. Je travaillais à Québec à ce moment. J’avais appelé son équipe, comme ça, pour être gentil. Maintenant que je suis concepteur web à temps plein depuis 5 ans, j’étais attentif à monitorer la disponibilité de « martincomeau.com« . Puis voilà, il s’est libéré. Je l’ai donc acheté.

Mais c’est jamais facile les homologues. Alors je fais tout pour leur faire honneur. Je file leur numéro de téléphone aux gens qui appellent ici, quand je peux.

J’ose même pas penser au fouillis que ce serait si j’allais vendre des maisons à Québec après une carrière country dans mon coin ici, genre à St-Tite.

 * * *

Est-ce que je suis à la municipalité de St-Jean-des-Piles ?

– Non monsieur !

– Ben c’est ça que dit votre site Internet, je suis pas fou ! de me dire l’homme à la voix empressée au téléphone.

– J’ai pas dit que vous étiez fou m’sieur, j’ai juste dit que je suis pas la municipalité. C’est un site Internet communautaire que j’ai fait, pour faire connaitre St-Jean-des-Piles… C’est pour mettre en ligne un livre qui a été fait avec pas mal d’efforts par les gens de là-bas ! (Est-ce qu’on s’entend que quelqu’un qui veut des renseignements sur un terrain, c’est quand même gentil en plus de lui fournir l’histoire de la communauté des Piles sur un site Internet. Mais bon…)

– Mais vous vous êtes qui ? que me demande le monsieur.

– Martin Comeau, que je réponds.

– Hein ! Le chanteur ?

No comment.

C’est un peu gros une municipalité. Je me vois même pas réceptionniste pour une ville. J’en ai des exemples chaque semaine quand les gens appellent ici parce qu’ils interprètent que le site sur l’histoire de St-Jean-des-Piles est un site municipal. Ça doit avoir une patience d’ange un ou une réceptionniste de municipalité. Entre les demande de zonages, les crises de rages de citoyen, les empressement à s’acheter un terrain, m’enfin. Tiens, ça me fait penser… Un Martin Comeau qui serait un agent immobilier, qui fait le site de son village, et qui sait chanter, en faisant 3 sites Internet sur son nom, il ferait un malheur dans le monde du web. Mais ça, c’est un autre sujet.

Je suis toujours parfaitement poli d’ailleurs moi. Je veux qu’ils l’aiment St-Jean-des-Piles. Je veux qu’ils y aillent. Je veux qu’ils respirent l’air frais, qu’ils y fassent du canot, y prennent une bouffe Aux Goglus, m’enfin, vous voyez le genre. Alors je leur explique que c’est devenu un secteur de Shawinigan, St-Jean-des-Piles. Ils sont content, même que des fois, ils veulent la recette de « poutines ». Alors je leur dis que c’est les plottes de la Mauricie. Que même Radio-Canada est venue chez-moi pour en cuisiner. Alors ils vont sur le site de Radio-Canada pour écouter le show Bien dans son Assiette.

* * *

De l’identité numérique et de la e-réputation, le branding Martin Comeau

Pour vous dire que j’ai réalisé à quel point, et je pense souvent à mes homologues, les autres Martin Comeau, et combien il est important de posséder son nom de domaine, à son nom… je sais ça devient confondant comme formulation de phrase. Mais je me dis souvent que ce doit être aussi important pour eux que pour moi, que les gens fassent bien la différence, entre les noms, dans les moteurs de recherche. C’est pourquoi d’ailleurs j’ai bien pris le temps de refaire ma page « about.me » qui permet de bien savoir de quel Martin Comeau on parle. Question de m’assurer, comme on le voit dans la colonne de droite de ce billet, que je fais le maximum pour éviter la confusion. Mais bon, le reste appartient aux investissement dans la gestion de son site Internet. Au moins, si je chante mal et que je ne suis pas agent d’immeuble, ça le web, je sais le faire. Bonne semaine!

Vous avez aimé ce billet?

Envie de le partager ?