Toi lecteur, je ne t’ai jamais négligé. Cousteau dans l’âme sans les scandales, je vais de défis en défis pour te présenter la nature sous son meilleur jour. Je t’amène au dépassement personnel sous toutes ses formes, qu’il s’agisse de faire tes premières côtes levées, de voter NPD, de manger un Hungry Man ou encore, cette fois, de devenir pleinement autonome, en plein coeur d’une faune urbaine de la Rive-Sud, pour faire pousser toi-même tes pommes de terre et aspirer à la souveraineté alimentaire. En clair, je te gâte.

Faire pousser des pommes de terre en ville

Ce qu’il te faut

  • Un sac de culture, acheté à 20$ chez ton botaniste
  • 2 gros sacs de terre, 8$
  • 4 pommes de terre
  • Un Samsung Galaxy S5 (un compte Instagram pour les filtres)
  • De l’humilité.

Rendement final

  • 2 pommes de terre
  • Une fierté non sans mélange
  • Des ongles noirs

 

Préparation

Préparer le voisinage

Fais le nécessaire pour avoir un balcon. Tu trouveras ce qu’il te faut pour en construire un à la quincaillerie du coin. C’est pas absolument nécessaire, sauf si tu es comme nous en banlieue et que les chiens choisissent de baliser leur environnement sur ton sac de culture.

En condo comme nous, fais en sorte de t’armer d’un visage dur et grogne. Ce sera utile quand les voisins croient que tu mets des poubelles sur ton balcon et que ton initiative noble et digne d’autonomie alimentaire gâche l’allure global de l’habitation en co-propriété. Comme tout visionnaire, tu sais que cette poignée d’inconscients sera enterrée après la première crise agricole causée par l’éminent conflit que le Brésil aura tôt fait de causer avec son monopole céréalier. On redresse le dos, on se donne l’air fier d’un red neck prévoyant devant son abri nucléaire fraichement construit et garde le focus sur l’objectif : une poutine tout-de-soi.

Préparer le terreau

Ouvre bien grand le sac de culture de pommes de terre. Il faut y mettre environ 6 pouces de terre au fond. Sacrifie maintenant 4 pommes de terre que tu mettras avec amour sur cette terre riche qui te promet l’indépendance gourmande. Recouvre ton précieux butin du reste de terre. Arrose le tout en regardant avec fierté et dignité ta voisine. Tu es un pionnier de la culture en ville. S’il te reste une patate, tu peux aussi t’en servir pour lui dire : “Quand vous n’aurez plus de ça à l’épicerie, on verra bien qui rira !”

Récolte

Comment faire pousser des pommes de terre

Comment faire pousser des pommes de terre

Quand les tiges et leurs feuilles sont couchées, c’est le temps de la récolte. Choisissez un moment où vous êtes seul. Faites comme en politique le jour du scrutin et baissez les attentes de ceux qui comptent sur vous. Quand la nuit est tombée, que la lumière du balcon est fermée et que la rue est déserte, ouvrez le bas du sac. Entrez délicatement la main dans la terre et cherchez sans vous décourager la division des pains. Parce qu’on se rappelle, notre résultat le confirme, de 4 patates plantées nous en avons récolté 2. On le savait bien, nous, que Monsanto traficotait génétiquement pour nous empêcher de ne pas dépendre d’eux. Mais ça c’est une autre histoire. Vous avez donné la vie, tu peux être fier ami lecteur. Loin des regards, remets-toi à 4 pattes, ramasse le mess de terre qu’il y a partout, sous tes ongles et tes pieds aussi, et reviens faire face à la vie en te disant que grâce à moi, tu viens encore une fois de gagner en autonomie et en fierté. C’est aussi pour ça que tu m’aimes.